Registrars Atlas 2013 : Qui sont les acteurs de la distribution des noms de domaines ?

L’enquête du Registrars Atlas 2013, fait l’objet d’une analyse par l’Association française pour le nommage Internet en coopération (AFNIC). Ainsi, les spécialistes des noms de domaine nous révèlent les aspects à retenir de cette enquête au sujet des extensions pour les entreprises. Découvrir les nouveaux enjeux.

Le Registrars Atlas a été créé par l’Association allemande de l’industrie Internet. L’année 2013 signe la troisième édition de cette enquête en présence de l’AFNIC. Ainsi, les professionnels des noms de domaine pourront être mieux accompagnés par l’AFNIC dans la promotion de leurs extensions.

Cette enquête porte sur plusieurs marchés européens et permet de mieux comprendre les enjeux des entreprises qui ont un fort besoin en noms de domaine, telles que les agences web ou les fournisseurs d’accès à Internet.

La problématique soulevée lors du Registrars Atlas 2013 s’articule autour des enjeux de sécurité pour les noms de domaine des entreprises. Il est effectivement essentiel de protéger sa marque sur internet et de savoir comment gérer son nom de domaine.

L’évolution des nouveaux projets de gTLD (Generic Top Level Domain)

Les extensions sont classées selon une hiérarchie spécifique. Les gTLD sont une sous-catégorie des TLD (Top Level Domains).  On distingue alors les extensions de la première génération comme le .com ou .net, celles de seconde génération (.museum, .pro, .name) et les domaines de dernières générations tels que le .jobs ou .mobi.

Les spécialistes des noms de domaine analysent encore les différents projets de nouveaux gTLD. Cette recherche porte sur des questions commerciales, mais aussi sur la facilité de distribution des extensions. A présent, très peu de professionnels proposent plus de 25 extensions à leurs clients ce qui amènera à l’émergence d’un marché de revendeurs spécialisés.

La pertinence des offres des acteurs de distribution

Pour la gestion des noms de domaine, le plus important est la sécurité. En effet, chaque société doit pouvoir s’assurer que sa marque est protégée. L’Internet Corporation for Assigned Names and Numbers (ICANN) cherche donc a sensibiliser les acteurs de la distribution des extensions sur les enjeux de sécurité.

Le but est de voir émerger une offre pertinente au niveau des nouveaux gTLD, qui privilégie la sécurité des noms de domaine. Ainsi, les nouvelles extensions qui apparaitront sur le marché devront surtout permettre de sécuriser la marque des professionnels. A présent, ces acteurs de distribution restent à convaincre.

Post author